Un peu d'histoire: Le M22 Locust

Un peu plus de connaissance de ce petit char qui est un premium dans WoT.

M22 Locust : Une bonne idée, au départ du moins...





Un peu d'histoire: Le M22 Locust







Un peu d'histoire: Le M22 Locust



Le projet de ce char aérotransportable remonte à février 1941.

C'est à cette époque que l'Etat-Major US envisage la mise au point d'un engin qui serait apte à appuyer les troupes aéroportées une fois au sol.

Malgré de grosses réserves, en particulier de l'Air Force qui n'a tout simplement aucun avion capable de soulever un char de combat, un cahier des charges est édicté :

-Moins de 7 tonnes
-Des dimensions des plus réduites

Les sociétés Marmon-Herrington, Christie et General Motors sont approchées et seule la première est retenue.

Le char qu'elle présente est plus ou moins dans "l'enveloppe" prévue.

Nous sommes devant un engin de petites dimensions alors nommé T9 : 3,94m de long, 2,25m de large et 1,84m de haut !

Le moteur provient de l'aviation, à savoir un 6 cylindres à plat Lycoming 0-435T à essence refroidi par air et développant 165cv à 2800Trs.


Le "6 à plat" Lycoming.
Ces origines aéronautiques étaient en fin de compte logiques pour un char aéroporté ! [smileyperso
a10



L'armement se compose d'un canon M6 de 37mm en tourelle approvisionné à 50 coups, secondé par une mitrailleuse coaxiale M1919 de 7,62mm.

2 autres mitrailleuses identiques sont installées dans le glacis, l'approvisionnement total est de 2500 coups.

Il est capable de plus de 60km/h sur route et possède une autonomie de 200km environ.

Il peut grimper des pentes de 27°, franchir des tranchées de 1,70m et un obstacle vertical de 0,45m.

Il n'est pas amphibie mais peut passer une coupure humide de moins de 0,90m de profondeur.

Sa pression au sol est de 0,50kg/cm2, c'est excellent et promet au char de bonnes performances sur sol peu porteur, d'autant que le concept d'engin aéroporté ne peut lui garantir un sol "100% dur" et de qualité s'il arrive à débarquer à l'improviste sur les arrières ennemis.



a01



Pour le blindage les ingénieurs ont eu le même problème qu'avec un char amphibie : En l'air le poids reste un ennemi irréductible, il a donc été rendu nécessaire de faire "au plus léger".

Et le résultat est là...
25mm maximum pour la tourelle et l'arc frontal, 13mm en latéral et pour l'arrière, 10mm pour les superstructures ! [smileyperso

N'importe que projectile d'un calibre égal ou supérieur à 12,7mm passe sans problème sous n'importe quel angle, même le vénérable canon antichar Allemand Pak36 n'en ferait qu'une bouchée si un T9 passe à sa portée !

Et le pire est encore à venir : Malgré son blindage en Placoplatre le char est encore... Trop lourd !

Comme on ne peut décemment pas rogner sur la cuirasse on va essayer de gagner des kilos, voire des grammes, un peu partout :

-Les 2 mitrailleuses du glacis ? Enlevées ! 
-Le système électrique de rotation de la tourelle ? On s'en passera ! 
-La stabilisation du canon ? On fera sans ! 

Malgré un cahier des charges qui spécifiait un char de moins de 7 tonnes le constructeur ne parvient pas à descendre sous les 7,4 tonnes...
L'Etat-Major accepte malgré tout le concept, sans doute parce qu'il n'était pas possible de faire plus léger mais aussi parce que l'avion censé soulever ce blindé n'existait toujours pas !


L'intérieur du char : Plutôt étroit pour 3 hommes (Pilote, tireur et chef de char/chargeur)
a13



Non, l'homme à droite n'est pas un géant ! 
a11




Il ne faut pas oublier que le T9, rebaptisé T9E1, n'est toujours pas au point et que son constructeur passera encore une année à essayer de rendre fiable une suspension à ressorts hélicoïdaux verticaux sous-dimensionnée pour cause de gain de poids qui était de toute évidence inapte à encaisser des circulations en tout-terrain trop "viriles".



Les ingénieurs vont tout essayer pour renforcer une suspension sous-calibrée, mais l'ajout d'une barre de renfort latérale alourdissait le char alors qu'il fallait faire léger, à tout prix...
Un vrai casse-tête !
a12





Comparé aux M4 Sherman en arrière plan (pourtant pas eux-mêmes de grande taille...) le M22 faisait figure de jouet !
a05



Une commande est passée début 1943 pour 1900 chars renommés M22 dans l'ordonnance US.

La production débute en avril et va s'arrêter en février 1944 au bout de 830 exemplaires construits.
C'est à cette époque que les généraux US commencent à s'inquiéter TRES sérieusement sur l'emport du M22 par un aéronef.


A cette époque on jugeait indispensable de soutenir les troupes parachutées par des chars arrivés du ciel, mais un tank est un très mauvais passager...
a17


a16

En effet il y a bien un projet (ce sera le Fairchild C-82 Packet) mais ce dernier est encore sur une planche à dessin.



Le C-82, l'engin idéal pour le transport d'un M22.
Le seul problème étant qu'il ne sera mis en service qu'après guerre !
Très réussi, il sera à la base de la conception du C-119 Flying Boxcar (garage volant) : Un zinc de légende ! 
a18



L'accès du char se faisait par l'arrière, très facilement !
a19



Le seul avion en service qui peut alors accepter une telle charge est le C54 Skymaster (plus connu sous son identité civile : Le Douglas DC-4) mais le M22 est trop gros pour sa carlingue...

On trouve donc génial de démonter le char en 2 fardeaux : La tourelle qui prend place à l'intérieur et le chassis accroché sous le ventre ! :W


Seule solution "viable" pour permettre l'emport du M22 par un C54...
a06





Les performances sur mauvais terrain du C54 étaient quasi-nulles, mais avec en plus un char sous le ventre à quelques centimètres du sol... [smileyperso
a07



Il ne restait donc plus aux pilotes de l'avion qu'à se poser dans un champ au profil de billard d'au moins 1400m de long (facile à trouver en plein territoire ennemi ! ) sans taupinières ni déclivité d'aucune sorte car le C54 n'est pas un appareil "tout-terrain", très loin de là !

Ensuite l'équipage du char sort la tourelle, fait descendre le chassis au sol et remonte l'engin (comptez au moins 25 minutes) avant de partir combattre et soutenir les troupes.

Pendant ce temps les 3 membres de l'équipage du C54 font leur pause-clope (l'avion n'est pas armé) avant de redécoller au nez et à la barbe d'un ennemi qui n'a sans doute pas vu qu'un zinc quadrimoteur de 28 mètres de long et 36 d'envergure s'était posé en plein milieu d'un champ !  :d


Un tel appareil, qui sera un excellent avion de transport civil, ne se prêtait en aucun cas au transport de blindé, même en 2 morceaux.
a20




C'en est trop pour les officiers généraux US qui estiment à juste titre que le concept n'est pas viable, le char trop fragile et son armement dépassé (en effet les équipages des Panzers n'avaient pas beaucoup de soucis à se faire avec le canon de 37mm du M22) et annulent donc la production d'un char de toute évidence inutile.

Ce n'est pas le cas du côté de Londres pourtant, où non seulement le nouveau planeur General Aircraft GAL49 Hamilcar pourrait emporter et débarquer au sol un tel engin mais où on cherche depuis quelques temps un successeur au Tetrarch, un petit chenillé de même vocation que le M22 et qui, lui non plus, n'est pas un très grand succès...


Avec le planeur Hamilcar, les choses s'améliorent.
On peut envisager un débarquement rapide du char sur zone !
a08




Ici à l'exercice.
Une fois en situation réelle les choses seront plus compliquées.
a02




260 M22 sont expédiés au Royaume-Uni au titre du prêt-bail.


Rebaptisés Locust (Cricket) par les britanniques ces derniers vont en utiliser plusieurs lors de l'opération Varsity, à savoir le passage du Rhin par plusieurs unités aéroportées au printemps 1945.


Le 24 mars, huit M22 sont chargés à bord de planeurs Hamilcar en vue d'être déposés sur la rive opposée du Rhin, fleuve-frontière que les alliés avaient atteint auparavant.

Le moins que l'on puisse dire est que le résultat opérationnel de l'utilisation des Locust lors de cette opération au demeurant réussie sera pour le moins sujet à caution... [smileyperso

Un des Hamilcar se désintègre en vol sitôt largué, sans doute suite à un problème de répartition des masses à bord.
Plusieurs sont touchés par la DCA Allemande et l'un d'entre-eux fait un atterrissage en catastrophe près d'une ferme, il tombe dans un trou qui l'arrête sur place mais le char qu'il embarque rompt ses ancrages, défonce la porte du planeur et fini sur le toit après avoir traversé tout le corps de ferme !

Sur les 8 chars embarqués seuls 2 peuvent accéder au point de rendez-vous qui leur était assigné, couverts par 2 autres Locust en panne que les équipages utilisaient comme plate-forme de tir.

Le pire de l'histoire était en fin de compte que les chars devaient soutenir l'infanterie-parachutiste, mais les Allemands voyant les M22 concentrèrent leurs tirs sur ces derniers, décimant tous les hommes postés alentours...

Bref, si Varsity fut un succès on ne peut en aucun cas l'attribuer aux M22.


Lors de Varsity le M22 montrera tous ses défauts à la cantonnade : Trop lourd, mal armé, fragile mécaniquement et inconfortable au possible pour l'équipage...
a14



Les Locust seront vite considérés comme obsolètes et quitteront les effectifs anglo-américains dès la fin du conflit.

La Belgique en récupère 5 qui seront transformés en PC mobiles pour leurs escadrons de chars M4 Sherman.

L'Egypte en a eu plusieurs dizaines en compte qu'elle utilise face au jeune état d'Israël dès 1948 sans vraiment de succès.
L'état hébreux en capture 3 qui seront évalués et réutilisés face à leurs anciens propriétaires jusque vers 1952, cette nation manquant alors crûment de matériel...

Le meilleur "recyclage" connu du Locust sera à mettre au crédit des USA qui en feront, une fois débarrassés de leurs armes, d'excellentes machines agricoles ! 


De nos jours une quinzaine de M22 ont survécus et peuvent être admirés dans différents musées.



Un M22 se promène dans une ville Belge, à peine plus gros qu'une de nos voitures actuelles ! http://www.youtube.com/watch?v=5J8pPAFnH20

 Merci à Jensen.


  • En chargement...

Que pensez-vous de World of Tanks ?

152 aiment, 65 pas.
Note moyenne : (232 évaluations | 51 critiques)
4,9 / 10 - Moyen

321 joliens y jouent, 465 y ont joué.