Un peu d'histoire: Le Pz IV

Le 4ème de la série.

Panzer IV : LE CHAR STANDARD ALLEMAND




Un peu d'histoire: Le Pz IV





Peinture et marquages Afrika Korps, obus anti-char de 75mm au premier plan.
Un peu d'histoire: Le Pz IV



1934…

Hitler est au pouvoir depuis moins de 1 an.
Déjà le Général Guderian réuni l’état-major allemand pour mettre au point l’épine dorsale des Panzer-Divisionen.
Il est décidé de mettre en avant le PzIII, un engin léger (moins de 20 tonnes) et équipé d’un canon anti-char de 37mm.
Il sera soutenu par un autre char, le PzIV, équipé lui d’un canon court de 75mm (ce que nous appelons en France un "lance patates"  ) dont la mission sera d’expédier en avant des colonnes de PzIII des obus brisants afin de détruire les positions fortifiées de l’infanterie ennemie.

Nous verrons ici que le cours de la guerre fera que, dès 1941, le PzIV, plus gros, deviendra le fer de lance des Régiments blindés Allemands.

Pour le IV, l’Etat-Major exige une vitesse sur route de 35km/h minimum, ainsi qu’un poids en ordre de combat qui ne peut dépasser 24 tonnes, et ce afin de pouvoir franchir n’importe quel pont…
Les firmes Krupp, Man et Rheinmetall sont mises en concurrence.

Dès juillet 1935 le prototype de Krupp est retenu, ce dernier étant nettement plus moderne que celui des 2 autres.
Le char se compose d’un train de roulement à 8 galets et 4 rouleaux porteurs, sa caisse est divisée en 3 compartiments :

-Le premier abrite pilote et radio-mitrailleur, ils accèdent à leur poste par 2 trappes percées dans le blindage supérieur. Ils cohabitent avec le poste de radio FuG5 et le système de transmission (les barbotins sont à l’avant, bien que le moteur soit lui à l’arrière…)

-Le second est la chambre de combat proprement dite et la tourelle, abritant chef de char, tireur et chargeur.
Ces derniers peuvent entrer dans le char par les trappes de tourelles ou des portières latérales.

-Le dernier compartiment renferme le moteur, initialement un Maybach 12 cylindres essence HL108TR de 250cv.
La boite de vitesse est mécanique à 5 rapports de fabrication ZF.

Le premier char de Type A tombe de chaîne fin 1937.
Il est "pile-poil" dans le cahier des charges :

18 tonnes
Canon court de 75mm KwK 37 L/24
33km/h sur route (mais 10 en tout-terrain…)
122 obus en réserve et 2 mitrailleuses MG34 7.92mm alimentées par 3000 balles. (Une en coaxiale et l’autre en caisse sur rotule)
Blindage frontal de 16mm et latéral de 14,5 pour la tourelle.
De 14,5mm pour tout le reste du char…

35 exemplaires fabriqués avant modifications.




http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4



Type B/C

145 engins produits en 1938 (avec de simples différences de détails entre B et C)
Le blindage passe à 30mm pour tous les secteurs frontaux (le blindage initial ayant vite été considéré comme "un peu juste"…)
Comme le poids augmente de facto considérablement, on supprime la mitrailleuse de caisse et on limite la dotation en munitions à 80 obus et 2400 balles…
Le moteur est plus puissant et deviendra le standard du PzIV : Maybach HL320TRM de 300cv.
La vitesse grimpe à 42km/h sur route et 20 en tout-terrain.
On maintient le poids à 19 tonnes.


Le moteur V12 Maybach HL320TRM
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4%2003.jpg



Type D

Fabriqué dès octobre 1939 à 202 exemplaires, il est considéré comme le PzIV "définitif", avec son blindage encore amélioré (latéral et arrière porté à 20mm) et une légère inclinaison du blindage frontal de tourelle.
La mitrailleuse de caisse fait son retour et la dotation en munitions augmente aussi (2700 balles).
La visibilité est améliorée par l’ajout de fentes de vision et les chenilles sont plus solides…


Le canon court de 75 n'avait pas de réelles capacités anti-char. Ici photographié en janvier 1940.
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4



42 engins seront repris et transformés en Tauchpanzer : Présence de joints d’étancheïté gonflables, de clapets anti-retour sur les échappements et d’une alimentation en air du moteur par tuyau souple de 18m relié à une bouée.
Ces engins auraient du participer au débarquement en Angleterre et devaient pouvoir avancer à 6km/h par 15m de fond !
Ils seront tout de même utilisés avec succès lors de l’opération Barbarossa en juin 1941 pour franchir la rivière Bug.



Type E

223 engins dotés d’un extracteur de fumée pour le canon et d’une plaque de blindage frontal supplémentaire portant l’épaisseur de ce dernier à 60mm.
Nouveau tourelleau pour le chef de char.
Le poids passe à 22 tonnes, la dotation en munitions de 7.92mm à 3150 balles.




http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4


http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4


Type F

462 chars fabriqués dès mai 1941 qui se caractériseront surtout par l’ajout d’un coffre à l’arrière de la tourelle pour la radio et d’une plaque de blindage frontal moulée d’une seule pièce.
A noter aussi le passage du circuit électrique en 12 volts.
La production est sous-traitée à Vomag et Nibelungenwerke du fait de la forte augmentation de la production en prévision de l’opération Barbarossa.


Type F2

On s’aperçoit que face aux T34 Russes le PzIII n’est plus vraiment au goût du jour et que la pièce originelle du PzIV ne sert décidément pas à grand’chose…
En mars 1942 on installe donc sur ce modèle le canon anti-char de 75mm KwK 40 L/43 à haute vitesse initiale.
L’agencement de la tourelle est revu du fait de la taille de la pièce.
Dotation en munitions : 87 obus et 3000 balles de 7.92mm.
Les chenilles sont plus larges (40cm)
175 chars construits.


Type G

Le même mais avec l’installation de Schürzen latérales de 5mm en acier doux (des plaques de protection censées faire détonner les charges creuses et limiter les dégats causés par le fusil anti-char Soviétique de 14mm) dès juin 1942.
En mars 43 on remplace le canon L/43 par le L/48 plus puissant.
1687 chars construits jusqu’en avril 1944.



Nous sommes le 6 juin 1944, ce PzIV monte vers les plages normandes, sans trop se soucier des chasseurs-bombardiers alliés : Le temps est gris ce jour-là, mais ça ne va pas durer ! 
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4



Type H

Nouvelle boite de vitesses, ajout de plaques de blindage supplémentaires faisant passer le blindage frontal à 80mm.
Le poids monte à plus de 25 tonnes et la vitesse tombe à 38km/h (25 en tout-terrain)
La pose de Schürzen est dorénavant sytématique.



En règle générale les Schürtzen ne restaient pas longtemps dans cet état : Les cahots et les impacts les faisaient vite tomber !
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4%2002.jpg



Pour raccourcir le temps de fabrication on supprime toutes les fentes de vision latérales…
3774 exemplaires sortent de chaînes entre mai 44 et la fin du conflit.



Type J

1758 chars très simplifiés fabriqués uniquement par Nibelungenwerke en Autriche : 3 rouleaux porteurs au lieu de 4, plus aucune fente de vision, Schürzen faites de grillage pour améliorer la vision des équipages…



Production totale : 8461 chars, plus au moins 2500 chassis pour d’autres utilisations (anti-aérien, canon d’assaut, ambulance, porte-pont, obusier lourd Brummbär…)




http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4


Le type IV sera considéré par tous les spécialistes comme un excellent char, à qui seul manquait un blindage incliné.
Sa conduite était très facile, sa fiabilité remarquable, le blindage convenable (mais quel cuirasse est suffisante en temps de guerre ?  ;) ) et les performances loin d’être ridicules.
Les équipages étaient très satisfaits de cet engin que les équipes de maintenance parvenaient à remettre en état au plus près du front, ce qui n’était pas toujours le cas des Panther et des Tigre qui apparaîtront plus tard…
Il avait aussi un autre gros avantage sur ces 2 derniers : Son train de roulement ne se bloquait pas dans le gel et la boue de l’enfer Russe !


Un changement de barbotin en pleine campagne sur le front de l'Est.
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4


Guderian a toujours soutenu avoir été contre la mise en production de ces 2 engins, arguant qu’un PzIV modernisé, avec blindage incliné et moteur plus puissant aurait pu aussi bien, sinon mieux, faire l’affaire ! 


Un coup heureux des Soviétiques : Un projectile a percé le canon de part en part ! (Vous remarquerez aussi les 2 briques qui le laisse à l'horizontal sous le mantelet, les dégats sont donc plus grave qu'on ne l'imagine de prime abord...)
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4


Il sera l’un des seuls chars à avoir été fabriqué du premier au dernier jour du conflit et à avoir été utilisé sur absolument TOUS les théatres d’opérations : Pologne, Europe de l’Ouest en 1940, Afrique du Nord, Italie, Balkans, Normandie, Ardennes et bien entendu front de l’Est.


Juin 1944 à Villers-Bocage, ce PzIV a flambé comme une torche, affaissant ses suspensions.
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4



Fin 1944 en Lorraine. Coup direct dans la soute à munitions probablement...
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4


Il équipera les armées allemandes bien sur, mais aussi Italiennes, Turques, Bulgares ou encore Hongroises et Finlandaises…
La Finlande conservera ses PzIV en première ligne jusqu’à la fin des années 50.

L’Espagne en utilisera aussi beaucoup après-guerre.

La Syrie sera le dernier pays à utiliser le PzIV (sur le plateau du Golan en pièce d’artillerie fixe contre Israël en juin 1967).


Une épave Syrienne sur le plateau du Golan.
Le soleil a fait passer la peinture, dévoilant la Balkenkreuz de son propriètaire précédent...

http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/Pz4%2004%20Syrie.jpg


Une vidéo assez complète sur l'engin (vous parlez anglais j'espère ?   ) : http://www.youtube.com/watch?v=CfZE_IUjwGM&feature=related

 Merci a Jensen.


  • En chargement...

Que pensez-vous de World of Tanks ?

152 aiment, 65 pas.
Note moyenne : (232 évaluations | 51 critiques)
4,9 / 10 - Moyen

321 joliens y jouent, 465 y ont joué.