Un peu d'histoire: Le PANZERJAGER FERDINAND/ELEFANT

Un très lourd chasseur.

PANZERJAGER FERDINAND/ELEFANT : Porsche réussira mieux sa 911...  





Un peu d'histoire: Le PANZERJAGER FERDINAND/ELEFANT






Un peu d'histoire: Le PANZERJAGER FERDINAND/ELEFANT




Lors de l’appel d’offre concernant la fabrication du char Tigre (voir page 10), je vous avait déjà narré mes chers neveux les déconvenues du Dr Porsche avec son prototype qui sera rejeté au profit de celui de la firme Henschel.
Je ne vous avait par contre pas dit que, certain de son succès, il avait déjà fait fabriquer… 90 chassis devenus de fait complétement inutiles ! (il recommencera la même ânerie un an plus tard avec les tourelles du Tigre Royal)

Ce Monsieur ayant "ses petites entrées" chez le Führer, il est certain que dès que le besoin de concevoir un chasseur de char lourd se fera sentir (un bruit court qu’il créa d’ailleurs lui-même ce besoin…  ) il pourrait bien présenter l’engin sur son chassis déjà disponible…
Le 30 novembre 1942 les plans sont prêts !  


Comme on choisit le fameux 88mm PaK 43/2 L/71 à longue volée, il est nécessaire de modifier un peu l’agencement du soubassement, le porte à faux du tube obligeant à reculer ce dernier et de fait à avancer la mécanique proprement dite.
Cette dernière se trouve installée en position "centrale-avant", laissant pilote et radio en avant du moteur et le reste de l’équipage dans une casemate aux 2/3 arrière (ils communiqueront par Intercom).

D’ailleurs parlons-en de la mécanique : Sur le prototype du Tigre Porsche, l’ingénieur avait installé une combinaison de 2 moteurs de sa conception refroidis par air entraînant une génératrice fournissant la puissance aux roues, on fera ici l’impasse sur les moteurs Porsche (jamais fiabilisés...) au profit de 2 Maybach HL120 TRM de 300cv chacun.


Elephant-3


Il est à noter que ce système de transmission pétroléo-électrique était la marotte de Ferdinand Porsche, n’oublions pas qu’il commença à se faire connaître adolescent lorsqu’il équipera la maison familiale d’une génératrice de sa conception assurant l’éclairage électrique, laissant ses parents complétement ahuris devant ce qui était à l’époque un quasi-miracle…
D’ailleurs la Lohner-Porsche, sa première voiture fabriquée en 1901, était aussi à propulsion électrique…

L’engin est assez phénoménal d’apparence…
Sa cuirasse est d’ailleurs exceptionnelle : 200 mm de blindage à l’avant, un masque de canon de 3,5 tonnes rajouté sur la cuirasse d’origine, 80mm d’acier à haute résistance sur les flancs et le toit, le prototype du char présenté en mars 1943 ne lasse pas d’impressionner, à commencer par Hitler lui-même qui ordonne la mise en production de l’engin pour le front de l’est.

90 engins, surnommés Ferdinand en l’honneur de leur concepteur, sont assemblés entre avril et mai 1943 et octroyés aux 653ème et 654ème groupements blindés à 45 exemplaires pour le premier et 44 pour le second (un char restant à l'usine pour développements éventuels).

En juillet arrive la bataille de Koursk, le plus grand affrontement d’engins mécanique de l’histoire…

Comment va donc se comporter cette merveille ?

Et bien tant qu’on lui demandera de faire ce pourquoi il fut conçu, c’est à dire tirer en embuscade sur des ennemis à longue distance il sera parfait ! (Il établira d’ailleurs le record remarquable pour l’époque de détruire un T34 Soviétique à 4,5km ! )
Par contre lorsqu’il lui faudra progresser dans le bourbier russe ça va très mal tourner pour le Ferdinand

Déjà pénalisé par un poids de 68,8 tonnes qui ne lui permet qu’un petit 30km/h sur bonne route, il ne lui est pas possible de dépasser les… 10km/h en tout-terrain !
Sa capacité de franchissement est mauvaise, ses chenilles sont trop fragiles, ses 2 moteurs chauffent et sa pression au sol de 1,23kg/cm2 le fait s’embourber à chaque flaque de boue un peu profonde…

C’est un désastre…
En plus de cela on n’a pas jugé utile de l’équiper d’armes secondaires, étant censé rester un peu en retrait des premières lignes du fait de la portée de son canon…
Dès que l’engin est au contact de l’infanterie ennemie ces occupants ne peuvent compter que sur leurs pistolets individuels et les 2 pistolets-mitrailleurs MP40 en dotation dans chaque char pour se défendre en tirant à travers les quelques meurtrières qui garnissent la cuirasse.
Il ne faut d’ailleurs pas trop compter sur les 2 hommes chargés d’approvisionner le canon, ces derniers étant trop souvent occupés à décoincer les douilles de la culasse !



Perdu definitivement, sans doute par l'effet d'une mine.
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/elephant


Sur les 89 chars engagés 50 sont de retour chez Nibelungen fin 1943 pour modifications.

39 Ferdinand ont donc été perdus sur le front de l’est, mais comment ?


Beaucoup de bruits ont circulé, chacun des 2 camps faisant le maximum pour "intoxiquer" l’autre et c’est de bonne guerre... (on fait de même aujourd’hui avec les manifestations : 30 000 selon les organisateurs, 5 000 selon la Police !  )

En fait, nous sommes aujourd’hui certains de quelques éléments :
3 Ferdinand ont eu leur blindage percé, 2 par des grenades lancées dans les bouches d’aération par des soldats des plus courageux et un par le tir d’un SU152 Russe.
Un autre a été pulvérisé par un avion d’assaut Petlyakov Pe2.
D’autres ont sans doutes été mis aussi hors de combat par les assauts Soviétiques, loin de moi l’idée de mettre en doute leur combativité, mais la majorité des engins laissés sur le terrain étaient soit en panne, soit embourbés… (Et pas toujours sabordés dans les règles de l’art)
Il est historiquement avéré que les troupes Russes retournèrent 6 Ferdinand contre leurs propriètaires, et ce durant un laps de temps assez court, faute de rechanges.



http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/elephant




Croquis Soviétique indiquant avec quels calibres et à quelle distance il était possible de détruire un Ferdinand.
f2




A leur sortie d’atelier au premier trimestre 1944, 48 chars (2 ont été considérés irréparables…) ont touchés une mitrailleuse d’autodéfense MG34 de 7.92mm sur rotule en place frontale servie par le radio, ainsi qu’une coupole d’observation plus efficace pour le chef de char et des chenilles plus solides.
Le blindage est aussi revu et renforcé (faisant monter le poids à plus de 70 tonnes !)
Le 1er mai 1944 les Ferdinand modifiés sont renommés Elefant.


A cette époque on envoie une compagnie du 683ème groupement en Italie tenter d’arrêter les alliés.
Les 11 chars sont convoyés par train mais le convoi est attaqué par des avions américains, un Elefant est bon pour la casse…
Il ne feront pas d’étincelles sur cette partie du front, étant toujours aussi peu fiables mécaniquement…
Les chars survivants de la bataille d’Anzio/Nettuno partent se refaire une santé en France et sont de nouveau orientés sur le front de l’est où ils retournent combattre jusqu’au bout…



Capturé en panne par les troupes US. On lit sur les flancs "Stay Away, Booby traps" : "Restez à distance, pièges à cons". Les américains craignent beaucoup les pièges posés par les équipages abandonnant leurs engins, à juste titre !  
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/elephant


Il est probable que cet Elefant soit celui exposé de nos jours à Aberdeen (1ère photo du sujet)
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/elefant.jpg



En avril 1945 certaines sources parlent de 2 Elefant défendant les ruines de Berlin, d’autres soutiennent que les 5 engins survivants de la série auraient été détruits en périphérie de la capitale du Reich par l’artillerie Soviétique.

De nos jours seuls 2 d’entre-eux sont visibles : Aux USA à Aberdeen se trouve un Elefant capturé en Italie, les Russes exposant à Kubinka un Ferdinand récupéré en 1943.


L'exemplaire du musée Russe.
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/ferdinand






Il faudra 6 décennies à Porsche pour s’en remettre et renouer de nouveau avec le monde des chars d’assaut, la preuve    :















Humour hein... 
http://images.forum-auto.com/mesimages/52606/elephant




Fiche technique :

68,8 tonnes (70,6t pour l’Elefant)
2 moteurs Maybach HL120 TRM de 2x300cv
1 canon PaK 43/2 de 88mm approvisionné à 50 coups (obus perforants ou explosifs)
1 mitrailleuse MG34 approvisionnée à 600 coups pour l’Elefant.
30km/h (théoriques…) sur route, à peine plus de 10 en tout-terrain…
Blindage frontal : 200mm
Blindage latéral : 80mm
Blindage du masque de canon : 100mm
Passage à gué de 1,00m, franchissement d’une tranchée de 2,50m.
Consommation : 850 litres au 100 (essence) sur bonne route.
Equipage : 6 hommes (pilote, radio, chef de char, tireur et 2 pourvoyeurs pour le canon, les obus pesant 22kg chacun).

Le monstre en mouvement : http://www.youtube.com/watch?v=KK0dhsZmO6U

 Merci Jensen.

Réactions (10)


  • En chargement...

Que pensez-vous de World of Tanks ?

152 aiment, 65 pas.
Note moyenne : (232 évaluations | 51 critiques)
4,9 / 10 - Moyen

321 joliens y jouent, 465 y ont joué.