Un peu d'histoire: Renaut D2

Le "petit" frère du D1

Le char Renault D2 : un char D1 XL




Un peu d'histoire: Renaut D2


chars-images-img.jpg

Le 23 janvier 1930, suite à une proposition de la direction de l'infanterie, les ingénieurs de Renault se penchèrent sur une version plus blindée, plus élargie et surtout plus musclée du char D1.  
3 prototypes (désignés UZ dans la nomenclature Renault) furent construits et furent testés avec succès entre 1932 et 1933. Adopté dès l'année 1933, il fut mis en production et les livraison débutèrent dès 1937 et fut produit à 100 exemplaires en deux tranches de 50 exemplaires.


chars-renault-d2-img.jpg
Exemplaire de la 1ère série


Description de la bête :


De forme générale, il ressemble au D1 mais en plus massif. Ses dimensions sont :
longueur : 5,46 m
largeur : 2,22 m
hauteur : 2,67 m
hauteur de caisse : 1,75 m
Son poids est de 20 tonnes.
Comme tous les chars français de cette époque, l'équipage est de 3 hommes (le chef de char, le conducteur et le radio télégraphe). Il reprend aussi le train de roulement à grands ressorts verticaux du D1 mais renforcé. La coque, de forme simple, est faite de plaque de tôles vissées sur un cadre cornière. Toutes les têtes de vis n'apparaissent pas du blindage et donne un aspect lisse à l'ensemble de la coque.
Le poste de conduite est intégré dans un glacis peu penté tandis que le capot moteur est horizontal. Le blindage est de 40 mm, ce qui est un peu léger, surtout en 1940 face aux armes antichar allemandes . Ce char ne possède pas de queue de franchissement. Il possède une antenne rigide sur l'arrière droit et une antenne fouet à l'avant sur les chars de commandement.
La tourelle est une APX 1 de forme prismatique équipée du canon 47 SA 34 pour la première série et du 47 SA 35 pour la 2ème série. Elle comprend aussi une mitrailleuse Riebel de 7,5 mm coaxiale qui peut être découplée plus une en capot.
Côté mécanique, il est équipé d'un moteur Renault 6 cylindres essence qui développe une puissance de 150 cv à 2000 tour/mn ce qui lui autorise une vitesse sur route de 23 km/h, ce qui n'est pas très rapide, même si c'est meilleur que pour le D1.
Son autonomie est limitée à 100 km avec un réservoir de 240 l.
Malgré une autonomie limitée et une vitesse insuffisante, ce char est malgré tout correct et aura les faveurs du colonel Charles de Gaulle lorsqu'il commandait le 507ème R.C.C. qui le préférait au B1 bis grâce à son entretient facile et une meilleure maniabilité sur le terrain.


chars-d2_002-img.jpg
Défilé du 14 juillet 1938


chars-char_d2-img.jpg
En manoeuvre


chars-gas50206epo-img.jpg
Equipage sorti et tourelle APX 4


En unité :


Les premiers 50 exemplaires sont livrés en unité entre 1937 et 1938 en remplacement des chars D1 qui ont été envoyés en Tunisie. Ces exemplaires recevront le canon 47 mm SA 35 à partir de mars 1940. Ils participeront aux combats de Montcornet du 17 mai 1940 contre la 1ère Panzerdivision et les 19 et 20 mai à Crécy sur Serre et Festieux face aux fantassins allemands. 10 chars seront perdus lors de ces combats. lors des combats du 27 mai près d'Amiens, 8 chars seront de nouveaux perdus. 


En 1938, commande est passée pour la deuxième tranche de 50 exemplaires qui ne sera livrée qu'en avril 1940 Malheureusement, ces chars arriveront trop tard pour influencer les combats de juin et monteront au front avec des équipages formés en catastrophe et avec du matériel incomplet et se battront avec courage.


chars-1renau11-img.jpg

chars-chard2r_zps55f68955-img.jpg
Deux exemplaires détruits pendant les combats de mai 1940.


Après l'armistice du 25 juin,les exemplaires restants n'intéressèrent peu les allemands et à la libération, quelques exemplaires furent remis en état et servirent jusqu'en 1947 où ils furent remplacés par des chars Panther en attendant les nouveaux matériels américains et nationaux.


Conclusion :


Ce char, facile à produire et d'entretien mais peu performant en vitesse, en autonomie et livré en trop peu d'exemplaires (100 + les trois prototypes), se comportera malgré tout correctement en combat grâce a son canon de 47 mm SA 35 et sa tourelle APX 4 et au courage de ses équipages.



Caractéristiques :


Char moyen d'accompagnement d'infanterie
Longueur : 5,46 m
Largeur : 2,22 m
Hauteur : 2,67 m
Poids : 20 tonnes
Blindage : 40 mm sur les surface verticales
Armement : 1 canon de 47 mm SA 34 pour la première tranche et remplacé par un canon de 47 mm SA 35
2 mitrailleuses Reibel 1931 de 7,5 mm (une coaxiale et une en capot)
Moteur : 1 Renault 6 cylindres essence développant 150 CV à 2000 tour/mn
Vitesse sur route : 23 km/h et 15 km/h sur piste
Autonomie : 100 km avec 240 litres de carburant

  Merci a Jensen.


  • En chargement...

Que pensez-vous de World of Tanks ?

154 aiment, 68 pas.
Note moyenne : (237 évaluations | 51 critiques)
4,9 / 10 - Moyen

324 joliens y jouent, 470 y ont joué.