La fin de la première guerre mondiale

The_Challenger, le consultant militaire de Wargaming revient sur la conclusion de la Grande Guerre. Une petite parenthèse historique intéressante.

La fin de la première guerre mondiale

Sûrement peu d'entre vous savent que durant la « der des ders », il y eut trois différents armistices (une cessation des combats préalable à l'ouverture de négociations de paix).

Les combats sur le front de l'Est s'achevèrent avec un armistice signé en décembre 1917 et le traité de Brest-Litovsk. Il y eut ensuite un armistice signé en Roumanie et conclu par le traité de Bucarest, mais il fallut attendre le 11 novembre 1918 pour que soit signé l'armistice final de la Première Guerre mondiale à bord d'un wagon ferroviaire en France. Les conditions finales furent déterminées par le traité de Versailles.

1111_worldwaratend_1.jpg

Par une froide matinée de novembre, à 60 km au nord de Paris, dans la forêt de Compiègne, neuf hommes, dont trois officiers de marine britannique, deux généraux français, deux politiques allemands, un général allemand et un officier de marine allemand signèrent l'accord qui allait mettre un terme à la guerre qui faisait rage en Europe depuis quatre ans. Le document fut effectivement signé à 5 h 20 et les derniers combats prirent fin à 11 h 00.

1111_worldwaratend_2.jpg
Le lieu de la signature de l'armistice

Le wagon faisait partie du train d'état-major de Ferdinand Foch, l'un des commandants militaires français qui signèrent l'armistice. Le wagon joua une nouvelle fois un rôle historique important en 1940, quand il devint le site d'un nouvel accord de cessez-le-feu. Cette fois cependant, c'est l'Allemagne, en la personne d'Adolf Hitler, qui occupait 22 ans plus tôt le rang de caporal dans l'Armée allemande, qui força la France à mettre fin aux combats.

1111_worldwaratend_3.jpg

22 ans plus tard : les Allemands en 1940 après la reddition des Français, dans le même wagon.  
Adolf Hitler; Hermann Göring; Joachim von Ribbentrop; Rudolf Hess; Heinrich Himmler; Erich Raeder.

Photo publiée avec l'aimable autorisation des Archives fédérales allemandes. 

On pourrait croire à tort que la signature de l'accord signifiait l'arrêt des combats. Hélas, les généraux du front occidental savaient que l'armistice serait signé à 5 h 00 et que les combats devaient prendre fin six heures plus tard, mais ils craignaient que le cessez-le-feu ne soit pas durable et poursuivirent donc leurs attaques. On rapporta d'énormes tirs de barrage d'artillerie sur la ligne de front, jusqu'à épuisement des munitions. 

À 5 h 40, de nombreuses villes, déjà informées de la nouvelle, étaient en liesse, mais 11 000 pertes furent rapportées le long de la ligne de front le matin du 11 novembre avant 11 h 00. 

Selon les registres, la dernière victime de la Première Guerre mondiale fut un Américain, le soldat de seconde classe Henry Gunter, qui fut tué à 10 h 59. Selon le registre de division :

« Alors même qu'il tombait, les tirs s'interrompirent, faisant place à un silence effroyable ».

1111_worldwaratend_5.jpg

   

1111_worldwaratend_6.jpg

La Première Guerre mondiale fut sans nul doute l'une des guerres les plus sanglantes de l'Histoire humaine. Le nombre des victimes de la Première Guerre mondiale varie énormément selon la source consultée, mais on considère généralement que plus de 35 millions de personnes furent blessées ou tuées durant la guerre.

Pour moi, en tant qu'ex-soldat et tankiste britannique, le 11 novembre est une journée dédiée à la mémoire, une journée pour réfléchir et rendre hommage à tous ceux, soldats et civils de toutes les nations, qui ont perdu la vie au cours de conflits. Non seulement durant la « der des ders », mais au cours de tous les conflits survenus depuis.

À titre très personnel, je salue mes amis et camarades qui ont donné leur vie, un jour je vous verrai dans les champs verdoyants de l'au-delà.

1111_worldwaratend_8.jpg
Ils ne vieilliront pas, contrairement à nous, les survivants : 
ils ne seront ni usés par l'âge, ni condamnés par les années. 
Au coucher du soleil et au matin
Nous nous souviendrons d'eux.


- Ode à la mémoire de Laurence Binyon

Source : http://worldoftanks.eu/fr/news/pc-browser/85/world-war-at-an-end/

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de World of Tanks ?

154 aiment, 68 pas.
Note moyenne : (237 évaluations | 51 critiques)
4,4 / 10 - Médiocre

324 joliens y jouent, 470 y ont joué.