Chars suédois de la 9.17: aperçu

Ils arrivent bientôt.

En plus de fournir le monde entier en meubles au nom imprononcable, cette nation possède également une belle industrie des blindés. Alors que les conceptions allemandes reposent sur la base de l’ingéniérie, les militaires suédois ont exploité le souci du détail de leur pays pour développer un éventail de modèles intéressants. Riche et variée, l’industrie des véhicules blindés suédois comporte suffisamment de machines pour former un arbre technologique diversifié.

Deux lignes de combattants suédois feront leur entrée dans le jeu à la mise à jour 9.17 : des chasseurs de chars et une branche hybride de chars légers, moyens et lourds. Si comme nous vous êtes impatient de les voir arriver sur le champ de bataille, n’hésitez pas à profiter de cette visite guidée des nouveaux véhicules. Démarrez vos moteurs, c’est parti !

Branche mixte

mixed_branch_fr.jpg

Il existe une autre grande invention suédoise : le smorgasbord (buffet à la scandinave). Cette expression décrit parfaitement la diversité des chars que vous rencontrerez dans l’arbre technologique suédois. Allant des chars légers aux lourds en passant par les moyens et les chasseurs de chars, il y en a pour tous les goûts.

  • On trouve au rang II le char léger Strv m/38. Il s’insère parfaitement grâce à ses statistiques équilibrées.
  • Vient ensuite le char léger Strv m/40L de rang III, plutôt similaire, avec une dépression/élévation du canon correcte et un profil stupéfiant.
  • Qu’est-ce qu’un « Lago » ? Un char moyen robuste de rang IV qui suit les traces de ses prédécesseurs.
  • Suit alors le char moyen Strv m/42 de rang V. Il joue à armes égales avec les Sherman M4, T-34 et Pz.Kpfw. IV, mais avec une formidable dépression de canon de 15°.
  • Pour continuer avec les chars moyens, voici le Strv 74 au rang VI qui embarque un des meilleurs canons de son rang.
  • Le Leo au rang VII porte bien son nom pour sa vitesse maximale la plus élevée de son rang et la plus grande valeur de dégâts par tir, en faisant un véritable prédateur.
  • L’Emil I est un char lourd de rang VIII qui emprunte le système de chargement à barillet de l’AMX 50 100. Il présente cependant un temps de rechargement accru (3 secondes au lieu de 2,75) et une pénétration plus faible (217 avec des obus APCR face à 232 avec des obus AP). Le blindage peut aisément bloquer les tirs des véhicules de rangs inférieurs à équivalent. Sa taille relativement petite et sa dépression du canon (12°) permettent à l’Emil I de sortir la tête haute dans de nombreuses situations.
  • On trouve dans le même ordre d’idée l’Emil II au rang IX. Il peut lui aussi être comparé à un char français, en l’occurrence l’AMX 50 120. Toutefois, il est plus petit et dispose d’un meilleur blindage frontal de tourelle. Sa dépression/élévation de canon correcte permet à ce véhicule suédois de rester plutôt éloigné du cœur de la bataille pour s’en prendre à ses adversaires.
  • Le char lourd de rang X Kranvagn trône au sommet de l’arbre, aussi facile à prononcer que le nom des meubles venant du même pays. Concernant la manière de le jouer, il se situe entre l’AMX 50B et le T57.

Chasseurs de chars

tank_destroyers_fr.jpg

Cette branche de chasseurs de chars peut être recherchée depuis le char léger Strv fm/21 et contient neuf bons véhicules. Ils sont rapides, bien armés et excellents lorsqu'il s'agit de garder un profil bas.

  • Le Pvlvv fm/42, Ikv 72 et le Sav m/43 (rangs II à IV) sont des chasseurs de chars de bas rangs essentiels. Ils infligent d’impressionnants dégâts s’ils occupent une position avec un bon point de vue et que leurs alliés les protègent. Ils ne peuvent pas compter sur leur blindage et compensent ce défaut par une maniabilité au-dessus de la moyenne et des canons corrects, leurs petites silhouettes réduisant également la probabilité qu’ils soient repérés. Les véhicules de rangs III et IV peuvent vraiment exceller en tirant profit de l’incroyable dépression de leur canon et en prenant des positions peu communes sur un terrain irrégulier. Le Sav m/43 peut choisir entre deux canons : un canon de 75 mm plus précis avec une forte valeur de pénétration ou un autre de 105 mm avec un taux de dégâts par minute élevé, mais moins précis.
  • On trouve aux rangs V à VII des tireurs de précision typiques : les Ikv 103, Ikv 65 Alt II et Ikv 90 Typ B. Ils sont bons sur les cartes comportant des collines et des crêtes grâce à leurs bons angles de dépression et d’élévation du canon. L’Ikv 103 peut choisir entre deux canons de 105 mm équipés d’obus HEAT. Les rangs VI et VII embarquent un monstrueux canon 9cm Bofors d’une pénétration respectable. Gardez à l’esprit l’inefficacité de leur blindage : restez près de vos coéquipiers pour ne pas finir en un tas de ferraille.
  • Les rangs VIII à X introduisent de nouveaux mécanismes de jeu : les modes « déplacement » et « tir ». Une fois arrivé à l’UDES 03 de rang VIII, il y a une règle simple à suivre : éviter de tirer en mouvement. En mode « déplacement », il devient le pire véhicule de son rang (il s'en sort malgré tout mieux que ses compères des rangs IX et X). Vous n’avez qu’à trouver un emplacement favorable pour exploiter votre canon en mode « tir », puisqu’il se transforme alors en l’un des chasseurs de chars les plus formidables au rang VIII.
  • Les chasseurs de chars suédois des rangs les plus élevés, à savoir le Strv 103-0 et le Strv 103B, nécessitent une prise de décision rapide. Si vous êtes en mode « déplacement », utilisez leur vitesse à votre avantage et ne songez pas une seconde à tirer : gardez cela pour le mode « tir » une fois arrivé à une bonne position. Grâce à leur blindage fortement incliné, vous pourrez faire ricocher les tirs à une fréquence hors du commun.

Nous espérons que vous avez apprécié notre aperçu de la ligne suédoise. Vous pourrez découvrir plus d’informations concernant la mise à jour 9.17 dans un futur proche.


  • En chargement...

Que pensez-vous de World of Tanks ?

152 aiment, 65 pas.
Note moyenne : (232 évaluations | 51 critiques)
4,8 / 10 - Moyen

321 joliens y jouent, 465 y ont joué.