Bilan de la mise à jour 9.0

Bilan de la mise à jour 9.0

 Lorsque les mises à jour sont à chiffres rond, on s'attend le plus souvent à de grosses modifications du jeu. Avec World of Tanks, cela a souvent été le cas. On peut se rappeler par exemple de la mise à jour 8.0 en octobre 2012 qui intégrait la fenêtre de statistiques en fin de bataille, le menu radial, de nombreuses améliorations graphiques mais surtout physiques avec la prise en compte de la gravité, permettant plus de liberté de placement en bataille. Un travail titanesque avait permis d'apporter une nouvelle jeunesse au jeu. 
Sur le papier, on peut dores et déjà poser un constat : la mise à jour 9.0 n'apporte aucune révolution. Ainsi, y figurent entre autres des graphismes de chars améliorés, des cartes retouchées et un nouveau mode de jeu.

Des modèles de chars en haute définition

Avec la mise à jour, dix chars disposent désormais d'une modélisation et de textures en haute définition. En théorie, cela permet d'apporter un peu plus de réalisme et un travail tout particulier a été apporté au système des chenilles afin que ces dernières puissent suivre le terrain. Le rendu est propre et soigné mais cela est-il suffisant ? En effet, World of Tanks comporte plus de 260 véhicules et seulement 10 ont bénéficié de ces améliorations. Autant dire que si le joueur ne possède pas un de ces chars dans son garage, il risque de ne pas s'en rendre compte ; et en partie, son attention est bien trop focalisée sur la carte et les chars ennemis.

 

Germany Maus

Des cartes retravaillées

Le problème avec les cartes asymétriques, c'est l'équilibrage. En effet, certains cartes offrent plus d'avantages en fonction de la zone de départ. Toutes les cartes n'ont pas été retravaillées ; seules Severogorsk, Rivière de perles, Plage sereine, Steppes, Redshire, Col de montagne et Malinovka l'ont été. On espère que d'autres suivront, ce qui sera bien évidemment le cas.

Jetez un coup d'œil à Malinovka, plus connue sous le nom de Campinovka :

Avant la mise à jour 9.0 Après la mise à jour 9.0
   
   
   

Depuis le rachat en 2012 de BigWorld, société développant le moteur 3D de World of Tanks, Wargaming n'a cessé d'améliorer les graphismes de son jeu. Avec la mise à jour 9.0, de nouvelles améliorations sont au rendez-vous. La qualité graphique du jeu continue de croître année après année et le rendu final est aujourd'hui vraiment magnifique. D'ailleurs, les paramètres vidéos bénéficient d'un nouveau menu beaucoup plus poussé, proposant de nombreuses options. Cela n'est pas un mal car le moteur 3D commence à se faire vieux et chaque nouveauté accroît l'instabilité du jeu. Une majorité des joueurs en ont d'ailleurs fait les frais avec des plantages, ralentissements et baisse du framerate (nombre d'images par seconde). Fort heureusement, le patch 9.01 a corrigé en partie les ralentissements et plantages. Pour ce qui est du framerate, il parait essentiel de rappeler qu'il est tout à fait normal d'observer des baisses lorsque les graphismes sont améliorés.

Ces quelques images permettent de se rendre bien compte des améliorations obtenues depuis 2010 :

2010 1 2013 1 2014 1
2010 2 2013 2 2014 2

 Les batailles historiques

Demandées depuis longtemps par les joueurs, les batailles historiques arrivent sur World of Tanks. Présentes sous la forme d'un mode de jeu, elles imposent aux joueurs certains chars et équipements. Il est ainsi possible de revivre la Bataille de Koursk, l'Opération Réveil du printemps et la bataille des Ardennes. Mais tout ceci, n'est que théorie et c'est à se demander si Wargaming ne hait pas les modes de jeu. 

 USA Hellcat

Annoncé en grande pompe, le mode confrontation a vu le jour au mois de février dernier. Ce mode qui permettait l'affrontement de chars entre nations vient d'être retiré avec la 9.0, faute à un équilibrage bancal. Cela était prévisible puisque chaque nation possède ses atouts et défauts. Mais pourquoi diable est-ce aussi le cas avec le mode de batailles historiques ? En définissant les chars et équipements disponibles, Wargaming avait en ses mains la possibilité d'équilibrer les batailles. En rejouant la Bataille de Koursk ou l'Opération réveil du printemps, on se rend rapidement compte qu'il y a un soucis et que chaque bataille tourne irrévocablement à l'avantage du même camp.
Autre point négatif. Lorsqu'on se tourne vers les jeux concurrents, ce genre d'affrontements dispose d'avantages pour le joueur : bataille d'envergure, gain expérience et crédits accru, ou cartes spécifiques. Dans World of Tanks, rien n'est fait pour mettre en avant ce mode de jeu. Il n'y a peu, voire pas, de profit pour le joueur si bien que ce mode est déserté. Il n'est pas rare d'attendre plusieurs dizaines de minutes avant que la partie démarre.

Quel avenir pour World of Tanks ?

Cette mise à jour censée être majeure, est au final très pauvre. Faut-il y voir le déclin de World of Tanks ? Fort heureusement non ! De nombreux ajouts sont encore au programme, avec notamment la destruction de bâtiments grâce à Havok. Ces derniers pourront s’effondrer en prenant en compte la gravité. Initialement prévu pour la 9.0 mais dont le rendu final est assez moche, cette fonctionnalité devrait arriver très prochainement.
Peu attendu par la majorité des joueurs, l'esport devrait prendre pourtant une part importante du développement de World of Tanks. Si la compétitivité entre joueurs est bien mise en place, cela devrait apporter au jeu un regain non négligeable. Reste à améliorer encore une fois l'équilibrage avec, espérons le, des cartes symétriques.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de World of Tanks ?

152 aiment, 65 pas.
Note moyenne : (232 évaluations | 51 critiques)
4,8 / 10 - Moyen

321 joliens y jouent, 465 y ont joué.