Tactiques de base

WoT n'est pas qu'un jeu bourrin à la "fonce dans l'tas". Une bonne dose de tactiques intelligentes et d’expérience vous sera nécessaire afin de ne pas tomber dans les innombrables pièges sournois de l'ennemi et de ne pas leur offrir d'opportunité de gagner 

Les collisions

Vous croyez qu'il est nécessaire de tirer pour faire des dégâts ? Un adversaire faible en points de vie va détruire un allié et votre canon n'est pas encore chargé ? Il est temps de charger à pleine vitesse pour le percuter de toute votre masse !
En effet, des dizaines de tonnes de métal, ça demande beaucoup d'énergie à déplacer, et un char suffisamment lourd et/ou rapide dispose d'une grande énergie cinétique.
Les dégâts infligés à l'adversaire dépendent de votre vitesse, de votre masse et de son blindage. Vous aurez plus de chance de l'endommager sur les flanc et l'arrière, là où le blindage est le plus faible. Un char léger à 60km/h peut ainsi détruire rapidement une artillerie, mais même un char lourd grâce à son énorme masse est dangereux pour tout obstacle qui resterait sur sa route. La collision peut aussi détruire les chenilles de votre cible ainsi que vos propres chenilles.
Mais attention, car vous aussi serez endommagés à l'impact. Si votre cible est plus lourde et mieux blindée que vous, vous prendrez plus de dégâts qu'elle. Il est donc fortement déconseiller de foncer sur un char lourd avec un char léger ou moyen.
Si un adversaire fonce droit sur vous, vous pouvez allez en marche arrière pour réduire la vitesse de collision, ou bien tenter une esquive.

Si c'est la première tactique qu'on aborde ici, c'est aussi parce quand une bataille commence, c'est généralement la cohue, tout le monde partant dans tous les sens. Hors vous pouvez malencontreusement endommager vos alliés de cette façon. Donc quand vous prenez la route, restez prudent, regardez où vous conduisez !

Détruire les obstacles ou non

Chaque arbre, chaque maison, chaque lampadaire, chaque mur ou muret peut suggérer votre position approximative à l'ennemi. Les décors se voient de loin, et l'artillerie peut voir très précisément si vous écrasez un mur, même à l'autre bout de la map, et tirer en conséquence près de vous. Ne trahissez pas votre position de manière involontaire !
Quant aux pauvres arbres, ils ne confèrent un bonus de camouflage que si ils sont debouts.
Enfin, une voiture ou un camion peut absorber un tir et vous sauver la vie, réfléchissez-y donc à deux fois avant de les écraser !

Inversement, il est parfois utile de détruire certains obstacles. Quand ils nous gênent ou vont nous gêner pour tirer par exemple.
Aussi, lorsque des adversaires parviennent jusqu'à votre base et commencent à la capturer, chaque seconde compte. La victoire peut vous échapper pour un rien. Il serait alors très embêtant d'être ralentit par des murets, ou d'être dans l'incapacité de tirer à cause d'un mur, d'un camion, ou même des perfides caisses en bois qui sont dans le cercle de capture ! Pour prévenir ce genre de situation, il peut être utile de détruire les obstacles autour de votre cercle de base en tout début de partie.

Il est aussi bon de savoir qu'un obus ne traversera pas un obstacle, c'est la règle du 1 obus = 1 impact, il est parfois rageant de voir le tank adverse sauvé par une pile de caisse en bois.

Se mettre à couvert

Tactiques de base

La clé de la survie, ne pas s'exposer inutilement ! Une bonne couverture en cas de nécessité est donc toujours la bienvenue.

Utilisez les angles des bâtiments. Cet exemple montre qu'il est facile d'éliminer d'un char de l'équation. Si le char lourd (en haut) avance pour tirer sur vous, il s'expose potentiellement à vos alliés, ce qui peut être une dissuasion efficace. Se coller à une haute paroi fournie par un bâtiment ou un gros rocher est également une bonne protection contre l'artillerie.

800px-Tactics_hullDown.png

Le relief sera également salvateur contre d'autres chars. Si votre canon a suffisamment de débatement vertical vers le bas, vous pouvez même utiliser les pentes pour protéger votre caisse et laisser dépasser votre tourelle pour tirer, puis vous repliez pour être complètement inatteignable. C'est notamment une technique très employée par les chars américains. Mais attention à l'artillerie dans ce genre de situation, la mort vient aussi du ciel...

Telle une forte source de lumière, ce char ennemi peut vous allumer la tête. A défaut de bâtiment ou de relief, restez dans l'ombre des chars plus gros que vous.

800px-Tactics_mediumSupport.png

Les carrefours sont un endroit dangereux car propice au embuscades. Ne jouez pas avec le feu, si vous devez traverser ces zones, faites le le plus vite possible. S’arrêter quelques secondes "juste pour voir" vous conduira souvent de retour au garage.

nxs70.png

Ne montrer que sa partie la mieux blindée

Chaque char a des caractéristiques de blindage différentes. Certains sont mieux blindés sur la caisse, et d'autre sur la tourelle.
Ces derniers tireront facilement profit de pentes, de petits rochers, ou de petites épaves pour cacher leur caisse et rester en "défilement de tourelle" (aussi appelé "Hull down" en anglais). Très employé par les chars lourd américains dont la tourelle est quasiment impénétrable.
Les chars bien blindés frontalement pourront utiliser un bâtiment ou n'importe quel obstacle non-destructible pour couvrir ses flancs vulnérables. Cela permet aussi de tirer puis de se remettre à l’abri rapidement.
Le schéma suivant montre les deux types de situation.

800px-Tactics_cover.png

De manière générale il vaut mieux rester face à son adversaire pour encaisser. Mais vous pouvez également donner un peu d'angle à votre tank afin d'augmenter le blindage effectif que l'obus devra traverser et ainsi augmenter les chances de ricocher. Les flancs, bien que fragiles, ne peuvent pas être pénétrés si l'angle est trop fermé.

800px-Tactics_angle_of_impact.png

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de World of Tanks ?

155 aiment, 72 pas.
Note moyenne : (242 évaluations | 51 critiques)
4,3 / 10 - Médiocre

329 joliens y jouent, 478 y ont joué.